EDITORIAL

J’ai le plaisir la seconde édition du guide d’informations économiques 2009 de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie et d’agriculture des Comores, après le large succès qu’a obtenu la précédente édition. Celle de 2009 aura pour vocation de servir d’outil de référence indispensable pour les acteurs économique et politique du pays et du reste du monde.

Il reste également un outil d’attraction pour les investisseurs comme pour les annonceurs qui sont publiés dans cet ouvrage, en leur fournissant le maximum d’informations, de données statistiques, économiques et fi nancières. Il présente un bref aperçu des instruments législatifs et réglementaires, propices au développement des affaires et à la création des entreprises. La présente Edition riche d’informations facilitera les recherches dans tous les secteurs de l’économie, à fixer les démarches à entreprendre, ainsi que les partenaires à contacter. Ces informations contenues, très faciles d’accès même pour les non spécialistes, offrent une vision du profil de l’économie comorienne et de l’environnement des affaires.

La réalisation de ce support est le fruit d’un effort commun des entrepreneurs comoriens, par conséquent, il favorisera et renforcera les relations cordiales qui existent entre les opérateurs comoriens et leur collègue de part le monde.

Je suis particulièrement reconnaissant à toutes les entreprises et organisations publiques et privées qui ont si généreusement contribué au succès de ce projet. J’espère que cet esprit de coopération et d’entreprise, influencera les aspirations des utilisateurs de cette publication.

AHMED ALI BAZI
Président de l’UCCIA

Conférence pour le Développement et l’Investissement aux Comores à Doha

Une lueur d’espoir pour l’Union des Comores
Du 10 au 11 mars 2010 se tiendra au Qatar, une conférence pour le Développement et l’Investissement aux Comores. Cette rencontre dite inédite portera une attention particulière à certains secteurs porteurs de croissance et de développement social, susceptibles de focaliser l’intérêt des responsables, operateurs publics, privés et associatifs du Qatar et des Etats membres de la Ligue Arabe, sur les Comores.

Il s’agira, en effet, de mobiliser au cours de cette Conférence, les ressources nécessaires pour la réduction de la pauvreté en Union des Comores, comme l’a annoncé le 4 février dernier, la Commissaire Générale au Plan, Madame Alfeine Sitti Soifiat Tadjiddine, lors d’une conférence de presse tenue au Commissariat. Cette rencontre avec la presse nationale a été l’occasion pour la Commissaire de montrer l’importance de cet événement qui n’est par le premier du genre pour notre pays si l’on se réfère à la Table Ronde de Maurice en 2005. Cependant, la Conférence de Doha se veut être plus ambitieuse, apportant un enrichissement à la Stratégie de Croissance et de Réduction de la Pauvreté.. Elle vise, par ailleurs, l’orientation du financement des pays arabes autour de l’agriculture, l’élevage, la pêche, l’environnement, les infrastructures incluant les transports, l’énergie, l’eau et l’assainissement, les secteurs sociaux (éducation et santé), la sécurité pour le développement et l’aide budgétaire. Au total, 92 projets d’investissements sont déjà soumis aux autorités de Qatar. Le Commissariat Général au Plan qui en est le point focal, est en train de rassembler des projets de la société civile. A noter qu’en marge de cette rencontre, il est prévu deux événements sur la société civile et sur le secteur privé . La Conférence de Doha consistera en outre, à focaliser l’attention sur la mobilisation des ressources dans les secteurs prioritaires et pour des actions pouvant profiter rapidement et directement aux populations pauvres et à l’essor du secteur privé et associatif. L’espoir doit être vraiment de mise car Qatar qui est devenu un véritable leader dans le monde arabe ne cesse de sensibiliser des partenaires pour une participation massive à cet événement de haut niveau. Le pays hôte aurait déjà entamé un plaidoyer non seulement, au niveau des institutions internationales comme Breton Wood, la BAD, l’OCI, l’ONU mais aussi, au niveau de la France, la Chine et des pays de l’Europe du nord. Selon le Consultant international pour la Conférence de Doha, Benamrane Djilali, les leçons de la Table Ronde de Maurice ont été déjà tirées et d’ajouter qu’une institution tripartite de plus haut niveau entre les Comores, la Ligue des Etats Arabes et le Qatar sera mise en place après cette Conférence pour en assurer le suivi et en rendre compte annuellement. Les autorités comoriennes quant à elles, restent convaincues que la Conférence de Doha constituera un tournant dans les mécanismes de dialogue de politiques et de mobilisation des ressources, grâce aux engagements remarquables du Qatar, de la Ligue des Etats Arabes et du Système des Nations Unies. Des engagements vivement salutaires. Il ne reste qu’à souhaiter plein succès à ce grand rendez vous du monde arabe.

Loulou Alfeine
Chargée de Communication MIREX

Présentation
Présentation des Comores

L’Archipel des Comores est situé au Nord-Est de Madagascar, à l’entrée du Canal de Mozambique. Il est composé de quatre îles : la Grande Comore (Ngazidja), Anjouan (Ndzwani), Mohéli (Mwali)... Lire la suite »

Les institutions
Les institutions

L’Assemblée nationale est, selon la Constitution, l’organe législatif de l’Union. Elle est composée de trente trois députés élus pour un mandat de cinq (5) ans. Ses membres sont désignés par les... Lire la suite »

L'économie
L'économie

L’économie nationale est caractérisée par la prédominance de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage, qui représente plus de 40% du PIB. Ce secteur agricole constitue l’essentiel des recettes d’exportation du... Lire la suite »

Les médias
Les médias

L’année 2009 qui s’ouvre sera marquée par la tenue des Etats généraux de la presse, la première assise nationale des médias, appuyée par le président de la république luimême, Ahmed Abdallah Sambi... Lire la suite »

Official Guide 2009

More video

Photo Galery

Documents à télécharger

Comores Actualités