L'UNION DES COMORES

L’Archipel des Comores est situé au Nord-Est de Madagascar, à l’entrée du Canal de Mozambique. Apparu à l’ère tertiaire, celui-ci compte une trentaine d’îles, dont les quatre principales sont habitées : la Grande-Comore (Ngazidja), Anjouan (Ndzuwani), Mohéli (Mwali) et Mayotte (Maoré).

Moroni - Capitale de l'Union des Comores
Cette dernière, la plus proche des côtes malgaches, a choisi de rester française lors du référendum de 1974. Les trois autres, indépendantes depuis le 6 juillet 1975, forment l’Union des Comores.

Comores est le nom français tiré de l’appellation arabe Juzur al Camar. Le pays couvre une superficie totale de 2.237 km² avec une population estimée à environ 798.000 habitants. La densité de la population est élevée : 309 hab/km². La population comorienne est largement rurale (72,1%), mais le taux de croissance des zones urbanisées est rapide : plus de 5% par an. Les villes principales sont Moroni (50.000 habitants), Mutsamudu (35.000) et Fomboni (moins de 30 000). Aujourd’hui, quelque 150.000 à 200.000 Comoriens vivent en France, 55 000 à Mayotte et 40 000 à la Réunion. Le Shikomor, le français et l’arabe sont les langues officielles des Comores mais les transactions commerciales se font principalement en français. La monnaie comorienne est le Franc Comorien (KMF). Le rapport avec l’Euro (€) comme devise de référence est à un taux fixe (1€ = 492 KMF). Les Comores sont membres de la zone franc. Aux Comores, la production agricole représente 40% du PIB et ce secteur emploie 80% de la population active. L’activité principale de ce secteur est la commercialisation des produits.

En 2010, la croissance du PIB se situait à 2,1 %, selon un rapport du Fonds monétaire international. Ce taux devrait, toujours d’après ce rapport, « atteindre 4 % d’ici 2013 pour se stabiliser ensuite ». Le FMI explique cette croissance par « l’effet de facteurs déterminants dont un redémarrage des travaux publics appuyés par les bailleurs, un rebond de la consommation des particuliers, et une reprise de la construction privée soutenue par les envois de fonds de la Diaspora ». Le pays subit en fait un programme triennal d’ajustement structurel du FMI, qui porte le nom d’ « accord au titre de la Facilité élargie de Crédit ». Le peuplement des îles Comores aurait débuté au huitième siècle. Au treizième siècle, l’islam y est introduit, avec l’arrivée des premiers Chiraziens dans la contrée. La légende veut que le roi Solomon y fut de passage. La population comorienne est un mélange de divers peuples, parfois venus de très loin : arabes, bantous, bushmen, chiraziens, portugais, indiens etc. La quasi-totalité des Comoriens sont des musulmans sunnites, et les traditions islamiques jouent un rôle primordial dans la vie quotidienne.

Les Français ont fait leur apparition dans l’archipel à partir de 1841, et instaurèrent quelques décennies plus tard leur protectorat. Devenues territoire français d’outremer en 1946, trois des quatre îles (Ngazidja, Ndzouani et Mwali) accédèrent vingt-neuf ans après (en 1975) à une indépendance prise unilatéralement. Depuis, le pays a connu une succession de putschs et de régimes : six présidents se sont succédé. Baignées par un climat tropical humide, les Comores connaissent de faibles variations de températures (entre 26 et 32°C) pendant les deux principales saisons de l’année, caractérisées par les vents du Kashkazi (mousson) de novembre à avril, et du Kusi (alizé) de mai à octobre. Elles sont abondamment arrosées : jusqu’à 2.679 mm de pluie par an. La température moyenne de l’eau de la mer est de 25 °C. Les Iles de la Lune sont connues pour abriter plusieurs espèces animales et végétales endémiques. Pour la faune, on peut citer la tortue verte, la chauve-souris de Livingstone, le cœlacanthe (mammifère marin fossile qui donne leur nom aux joueurs de l’équipe nationale de football), mais aussi des espèces de gecko et de maki, de dauphin et d’oiseaux (17 espèces d’oiseaux vivent et se reproduisent exclusivement dans le territoire comorien). La biodiversité locale est cependant en permanence menacée par la dégradation de l’environnement, à travers la déforestation et la pollution du littoral au moyen de déchets non biodégradables.

Présentation
Présentation des Comores

L’Archipel des Comores est situé au Nord-Est de Madagascar, à l’entrée du Canal de Mozambique. Apparu à l’ère tertiaire, celui-ci compte une trentaine... Lire la suite »

Les institutions
Les institutions

L’Assemblée nationale est, selon la Constitution, l’organe législatif de l’Union. Elle est composée de trente trois députés élus pour un mandat de cinq (5) ans... Lire la suite »

L'économie
L'économie

L’activité économique de l’Union des Comores s’est déroulée en 2011 dans un contexte d’évolution de la croissance. Elle a été marquée par une croissance du Produit intérieur brut (PIB)... Lire la suite »

Le tourisme
Les médias

A présent, la clientèle touristique à but familial et personnel est dominante. Il s’agit du segment le plus important qui connaît une croissance forte et stable... Lire la suite »

Documents à télécharger

Les partenaires

Tous les partenaires »